• Victoire sans appel pour la gauche en Rhône Alpes

    La liste d’union du PS, d’Europe Ecologie et du Front de gauche emmenée par le président sortant, le socialiste Jean Jack Queyranne, l’a emporté hier au deuxième tour des élections régionales avec 50.7% des voix.

    Un succès donc mais à prendre avec précaution car ce n’est en fait pas beaucoup plus que les résultats cumulés des trois partis au 1er tour dimanche dernier, tandis qu’à droite, l’UMP Françoise Grossetête améliore son score de 8% avec 34% des voix, et le Front national emmené par Bruno Gollnish passe de 14% dimanche dernier à un peu plus de 15%.

    Enfin la victoire de la gauche n’efface pas les tensions qui ont toujours existé entre les trois alliés : Jean Jack Queyranne assure pour autant avoir « confiance » dans ce nouveau partenariat et annonce que les équipes se mettront au travail dès la semaine prochaine avec l’emploi comme priorité.

    Les résultats hier ont confirmé la victoire attendue de la gauche. En métropole elle est arrivée en tête dans 21 des 22 régions. L’Alsace reste seule dans le giron de l’UMP, tandis la Corse a basculé, même si c’est surtout le score historique des listes nationalistes qui fait perdre la région à la droite. Outre Mer en revanche, la droite gagne la Réunion et la Guyane.

    Le premier ministre, François Fillon a dit assumer, dès hier soir, « sa part de responsabilité » dans la défaite. 20 de ses ministres étaient candidats en région. Son gouvernement ne devrait pas pour autant être remanié de manière notable.

    Pas question en fait de changer de cap, selon le porte parole du gouvernement, Luc Châtel, les réformes devraient donc se poursuivre.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :